Comment lire les <b>étiquettes</b> : les barres céréalières
Comment lire les <b>étiquettes</b> : les barres céréalières

Comment lire les étiquettes : les barres céréalières

Source : Maia Baudelaire
Publié le 17 mars 2014

Généralement consommées entre les repas pour combler le petit creux de fin de matinée ou bien comme petite pause plaisir entre deux dossiers au boulot, pour le goûter des petits ou encore comme récompense après une longue séance de sport, les barres de céréales représentent un aliment de grignotage très pratique. Facile à transporter, elles vous suivent partout et comblent vos envies à tout moment de la journée. Mais alors, souvent très appréciés, ces petits encas sont-ils de réels atouts ou simplement un piège à éviter ?

Maïa Baudelaire, Nutritionniste et Coach Minceur experte en Comportement alimentaire vous propose quelques conseils pour vous aider à bien choisir vos barres…

Même si le traditionnel « pain-beurre » reste une tradition française au goûter… Le marché des barres céréalières attire le beau monde, vos marques préférées se sont lancées à l’assaut de ce marché qui explose. Nestlé, Danone, Kellogg’s, Lu et les autres marques tentent de vous séduire par tous les moyens. Et autant le dire… ça marche !

Les industriels de l’agro-alimentaire l’ont compris, afficher le mot « céréales » sur leurs emballages vous en donne une image positive, un réflexe santé. Mais attention ! Des céréales OUI, mais méfiez-vous des autres composants.

Ce qu'il faut savoir :

Les encas pris entre les repas ne devraient pas dépasser 250 Kcal au total, soit l’équivalent de presque 3 bananes.

Mais ce n’est pas tout, la teneur en sucres rapides, utilisés presque immédiatement par l’organisme, ne devrait pas dépasser 5,5g soit l’équivalent d’un morceau de sucre standard.

Un oeil sur les étiquettes :

Toutes les barres ne se valent pas, bien loin de là. Regardons cela de plus près :

L’énergie (calories)

Selon la marque et la recette, une barre de céréales peut apporter entre 80 Kcal (Barre de céréales pomme verte de chez Auchan) et 160 Kcal (Rice Krispies SQUARES Total Choco de Kellogg’s ).

C’est moins que les 250 Kcal indiquées ci-dessus. Oui mais ! Le point plutôt négatif de ce type de produit c’est sa taille. 20 à 25g pour combler une petite faim, c’est peu, trop peu ! Vous serez donc tenté d’en consommer une de plus… Voir deux. Et là… C’est l’excès de sucres assuré !

Le sucre (ou saccharose)

Pour le sucre, une barre peut en apporter entre 0,4g (Muesli bar apple de Linessa, marque distributeur de LIDL) et 13g (Rice Krispies de Kellogg’s ).

La teneur en sucre est un bon indicateur

Pour vous aider à choisir. Vous vous apercevrez très vite que beaucoup de barres céréalières dépassent la valeur limite de 5,5g indiquée plus haut. Les records sont atteints par les barres destinées aux enfants (Rice Krispies, Barre Coco pops, Barre Frosties, Nesquik et Golden Grahams par exemple).

Les « mauvaises » graisses (ou acides gras saturés)

Considérées comme mauvaises pour la santé cardiovasculaire, la consommation de ces graisses doit être réduite au maximum.

En fonction de la marque et de la recette, une barre peut contenir entre 0,7g (Barre spécial K Fruits Rouge de Kellogg’s) et 3,5g (SQUARES Total Choco de Kellogg’s) de « mauvaises » graisses.

Allez vers les quantités minimum, c’est à dire vers les valeurs de 1,5g de matières grasses saturées pour 100g. Ces 2 choix restent donc des bons choix.

Les fibres

Les barres riches en fibres sont les barres aux céréales complètes bonnes pour votre santé. Les produits destinés aux enfants en sont bien souvent dépourvus (Prince choco barre de LU, Croc Frizz de Carrefour…) tandis que les barres à destination des adultes en sont plus riches (Plus de Nestlé avec 6,7g par barre, Crisp$Cereals de Wasa avec 4g par barre…).

Coup d’œil sur vos marques :

Les barres gourmandes :

Les Trésor Sticks chocolat de Kellogg’s, les barres Chocapic de Nestlé ou encore les Prince Choc’au Lait de LU sont principalement destinées aux enfants et aux adolescents. Ces barres sont souvent trop sucrées et plus riches en mauvaises graisses. Elles peuvent servir de « goûter de secours » de temps en temps. Mais attention, pas plus d’une barre à chaque fois, et pour augmenter la satiété, ajoutez un fruit !

Les barres minceur :

Plutôt réservées aux adultes ces barres peuvent avoir des compositions très variables. Veillez à choisir les barres les moins sucrées (soit moins de 5,5g pour une barre), riches en céréales complètes et pauvres en mauvaises graisses (pas plus de 1g pour une barre).

Les barres pour sportifs :

Souvent associées à des promesses de meilleures performances sportives ces barres n’ont en réalité que peu de différences avec les barres standards. Pour bien choisir son encas sportif il est important de regarder quel type de sucre est utilisé. Certains sucres comme le maltose ou le glucose passent plus vite dans le sang que le sucre utilisé dans les barres standards (saccharose). Ils vous donneront un petit coup de fouet plus rapidement (Isostar Max pomme-abricot par exemple).

Sachez que le positionnement des barres sportives, ou barres minceur, sont aussi des arguments pour vendre plus cher, c’est du Marketing !

Les conseils de Maïa Baudelaire

Lisez le premier ingrédient de la liste : Sur un emballage, les ingrédients apparaissent
dans l’ordre des quantités croissantes. Ainsi, l’ingrédient cité en premier est celui dont la
quantité est la plus grande. Choisissez donc une barre pour laquelle les céréales complètes
sont citées en premier et pour laquelle le sucre (saccharose) n’apparaît qu’après.

Choisissez la recette : Une barre aux fruits contiendra moins de calories et de
graisses de mauvaises qualité qu’une barre aux noix ou au chocolat. Les barres Spécial K
aux fruits constituent un bon choix.

Complétez votre collation : Agrémentez votre barre d’un bon verre de lait demi-écrémé
et d’un fruit frais afin d’équilibrer votre encas.

Faites le bon choix : Les Barres de type Nestlé PLUS avec des antioxydants, et Special K
aux fruits sont des bons choix dans le cadre d’une alimentation équilibrée.


Retrouvez une de nos recettes faciles de collation ici : Verrine de Fromage blanc et Granola


Par Maïa Baudelaire, Nutritionniste et Coach Minceur experte en Comportement alimentaire, Fondatrice de la Méthode I Love my Diet Coach® www.maiabaudelaire.com

A lire également :
- Mes conseils pour garder la ligne pendant le Ramadan
- Pourquoi monter sur la balance une fois par semaine est inutile ?
- Pourquoi supprimer les féculents n'aide pas à maigrir ?
- Pourquoi les hommes et les femmes ne grossissent pas de la même façon ?
- Quelles applis pour mincir ?
- J'ai testé les vêtements minceur !
- Mincir rapidement
- Santé et énergie dans mon assiette
- Mes Astuces pour moins manger
- A quoi correspond l'IMC ?
- Comment tenir toute la matinée sans grignoter ?
- Comment savoir si je fait de la rétention d'eau ?
- Comment changer ses habitudes alimentaires ?
- Comment réduire sa consommation de sel ?
- Le sans gluten : Pourquoi ? Pour qui ?
- Comment éviter le grignotage ?
- Comment manger équilibré ?
- Les 7 erreurs à éviter quand on veut mincir
- Travailler fait grossir, aujourd'hui c'est prouvé !
- Comment bien lire les étiquettes : les labels
- Comment bien lire les étiquettes : les oeufs
- L'alimentation pour être toute en beauté !

Cet article est également disponnible sur www.mariefrance.fr
  
Envoyer à un(e) ami(e)s