Mais où est passé le <b>poisson</b> ?
Mais où est passé le <b>poisson</b> ?

Mais où est passé le poisson ?

Source : Maia Baudelaire
Publié le 19 février 2014

Grands consommateurs de poissons, les Français en consomment 25Kg par an et par habitant (source Agrimer). En tartare, à la poêle, au four, au barbecue… le poisson se consomme sous différentes formes et reste un aliment de base dans notre alimentation.

Depuis quelques mois, la côte Atlantique est frappée par un enchaînement de tempêtes qui engendrent des conditions trop dangereuses pour les pêcheurs qui ne peuvent plus exercer leur activité. On assiste à une pénurie de poissons frais sur les marchés et par conséquent une augmentation du prix de cette précieuse denrée. En effet, selon une enquête menée par le Service des Nouvelles des Marchés qui dépend du ministère de l'Agriculture, le prix moyen du poisson frais connait actuellement une hausse d’environ 16%. Le prix du saumon au kilo dépasse les 15€ et le prix de la sole au kilo les 26€. Avec ces prix, on hésite à se faire plaisir avec un pavé de saumon ou une poêlée de Saint Jacques !

Maïa Baudelaire, Nutritionniste et Coach Minceur experte en Comportement alimentaire vous propose quelques conseils pour vous aider à continuer de consommer votre poisson préféré sans pour autant vous ruiner !


Le poisson ? Bon pour le cœur, le tonus et la ligne !

Le poisson possède un nombre incroyable de qualités nutritionnelles.

En effet, le poisson est une source naturelle d’acides gras Omégas-3. Ces omégas 3 contribuent à rendre le sang plus fluide en diminuant les mauvaises graisses dans le sang et en exerçant un effet protecteur sur le cœur. Plus le poisson est gras, plus il apporte d'Omégas-3. Ainsi, 100 g de raie fournissent 0,15 g d'Omégas-3, alors que 100 g de maquereau en apportent 3 g (source : Nutraqua). La consommation d’une portion de poissons dits « gras » comme le saumon et le maquereau permet de couvrir la totalité des apports nutritionnels conseillés par jour en apportant plus de 2 g d’acide gras Omégas-3.

Beaucoup d'études et d'enquêtes le confirment, un apport régulier en Omégas-3 peut diminuer la survenue de maladies cardio-vasculaires. C’est pourquoi il est conseillé de consommer deux à trois fois par semaine du poisson gras.

De plus, le poisson est une source non négligeable de protéines puisqu’il renferme entre 15 à 24% de protéines. Ainsi 100 g de poisson apportent autant de protéines que 100 g de viande ou de volaille. Outre leur fort taux de présence dans la chair du poisson, celles-ci renferment toutes des acides aminés essentiels, utilisés par l'organisme pour favoriser la croissance et le renouvellement des cellules.

Pour compléter l’action des protéines, le poisson est reconnu pour être riche en vitamines du groupe B, qui stimulent la croissance cellulaire et qui ont des effets bénéfiques sur la mémoire.

Enfin, le poisson est votre allié Minceur puisqu’il est à la fois peu calorique, généralement pauvre en mauvaises graisses et bien pourvu en protéines et en micronutriments utiles.


Comment manger du poisson sans se ruiner ?

Avec la pénurie de poissons frais sur les étalages et les prix qui grimpent… Difficile de se faire plaisir en s’achetant du poisson sans faire un trou dans votre porte-monnaie.

Voici quelques astuces pour consommer du poisson même en temps de crise :

Les poissons surgelés

Grâce à la congélation, les poissons et crustacés conservent toutes leurs saveurs et leurs qualités nutritionnelles. Donc si vous ne trouvez rien d’intéressant ou si vous estimez que les poissons frais sont trop chers … Rendez-vous dans votre rayon surgelés ou dans un magasin spécialisé dans les produits frais pour vous faire plaisir à prix raisonnable.

Les poissons en conserves

Les poissons en conserves sont tout aussi riches en Omégas-3 et en protéines que leurs voisins les poissons frais. La seule différence est le prix, les poissons en conserves peuvent être jusqu’à 2 fois moins chers. N’hésitez pas à vous faire plaisir avec des maquereaux, sardines, harengs et thon en conserves qui sont tout aussi bénéfiques pour la santé que ceux que vous trouvez sur les étalages. Et si les arêtes « molles » vous dérangent … mangez-les ! Elles augmenteront votre consommation de calcium.

Les poissons d’élevage

Si vous souhaitez absolument consommer du poisson frais sans pour autant dépasser votre budget, choisissez le poisson d’élevage. Celui-ci ne connait pas de pénurie car il ne dépend pas directement des conditions climatiques, il reste donc abordable tout au long de l’année. En revanche, essayez tout de même de choisir un poisson respectant les normes Label Rouge et les chartes qualités pour vous assurer de bonnes qualités nutritionnelles.


Les conseils de Maïa Baudelaire

Consommez du poisson (frais, surgelé, en conserve) au moins 3 à 4 fois par semaine.
Pour faire ressortir tous les bienfaits du poisson, mon conseil, préparez-le en papillote,
à la vapeur, au four ou grillé… pas de fritures car ce mode de cuisson réduit considérablement
l’effet protecteur des Omégas-3 sur la mémoire et en plus c’est plus calorique !

Retrouvez notre recette de paupiette de saumon aux asperges et ricotta et  
choisissez votre Coach Minceur !

Maïa Baudelaire, Nutritionniste et Coach Minceur experte en Comportement alimentaire, Fondatrice de La Méthode I Love my Diet Coach®, premier Coaching Minceur personnalisé remboursé par les Mutuelles

- L'alcool en 4 questions
- Quels sont les bienfaits du soja ?
- Quels sont les bienfaits du miel ?
- Comment bien choisir son saumon fumé ?
- Les bienfaits des aliments de fêtes
- Quels sont les bienfaits de la cannelle ?
- Alcool et idées reçues
- J'ai testé le konjac
- Bienfaits du thé vert
- Bienfaits des fruits secs
- Bienfaits des huiles
- Les lentilles et leurs bienfaits
- Le vrai / faux de la stévia
- Les vertus de la pomme
- Quels sont les bienfaits de la Vitamine C ?
- Quels sont les bienfaits des fibres ?
- Le sel
- Les allergènes
- Le vrai / faux du bio
- Superfoods : Les pouvoirs magiques de la soupe
- Soyez sympa avec votre coeur : Ces aliments qui le protègent
- Et si l'eau était un superfood ?
- Superfood : Manger du poisson pour vivre longtemps

  
Envoyer à un(e) ami(e)s